Quelles sont les maladies qui peuvent être détectées par une sonde échographique ?

Comment fonctionne une sonde échographique ?
13 juillet 2017

Les progrès technologiques réalisés dans le domaine médical permettent actuellement la détection de nombreuses pathologies par sonde échographique. Cet examen non invasif permet un dépistage rapide des maladies, offrant au patient une prise en charge adaptée.

Quelles sont les maladies pouvant être détectées par sonde échographique ?

Elles sont variées et peuvent être repérées dès la vie fœtale. En effet, les trois échographies réalisées durant la grossesse sont des examens de dépistage servant à vérifier la bonne santé de l’enfant à naître.

Durant la grossesse

Les pathologies observées peuvent toucher l’ensemble du corps : on peut donc découvrir au niveau des membres une anomalie du nombre de doigts (polydactylie), ou encore une malformation du pied (le pied bot).

Les organes, quant à eux, peuvent également être atteints. L’échographie peut donc révéler des pathologies touchant le système rénal, urinaire (mégavessie, dilatation rénale et/ou urétérale), mais aussi les intestins (lors d’un iléus méconial), le cœur (tétralogie de Fallot), ou encore le cerveau.

 

Chez l’enfant et l’adulte

L’échographie abdominale, très connue, met en évidence diverses maladies telles que la cirrhose ou la pancréatite. Elle justifie certaines interventions chirurgicales, comme lors d’une appendicite.

Tout comme pour le fœtus, la sonde échographique peut déceler d’autres malformations, qu’elles soient cardiaques, cérébrales, génitales.
L’écho-doppler est également très pratique. Cette technique mesure le flux sanguin dans les veines et les gros vaisseaux de l’organisme. La sonde peut donc démasquer la présence d’un thrombus (un caillot de sang) dans les veines lors d’une phlébite.

L’examen permet dans tous les cas de déterminer le degré de gravité d’une affection, entraînant la mise en œuvre de thérapeutiques adaptées à la maladie.

L’échographie est toujours prescrite par un médecin. Elle ne demande pas de préparation et permet le dépistage de nombreuses maladies. Dans le cas où elle s’avérerait insuffisante, d’autres examens complémentaires seront prescrits.